En 1980, Jacques Doppée eut un premier contact avec le compagnonnage. Cela lui a donné la possibilité d'aider de jeunes aspirants à développer leur métier dans le respect de la tradition.
Depuis 1995, il est Compagnon du Tour de France pour l'enluminure à Paris et est responsable pour la ville étape de Bruxelles.

  • Construction du temple de Jérusalem par le roi Salomon, Maître Jacques et le Père Soubise. Les premières sociétés de Compagnons se constituent à la fin du Moyen-Age. Elle sont à la base de la construction des abbayes et des cathédrales.

  • Souhaitant être indépendantes du pouvoir royal, ecclésiastique et féodal, elle se donnent comme mission de former les futurs compagnons ainsi que de compenser et de prévenir les accidents de travail.

  • Le long apprentissage s'effectue durant un "Tour de France", à l'origine clandestin et effectué à pied. A chaque étape, le Compagnon s'enrichit des connaissances de ses aînés.
    A la fin de son périple, il est invité à présenter son "Chef-d'Oeuvre", fruit de son travail et de l'expérience acquise.

  • Etant donné que le nombre de ces artisans est en constante diminution dans notre société moderne, il était opportun de rappeler leur existence.

Enfin, il est à noter que Jacques Doppée, à qui la Poste a confié la création de l'émission "Métiers Artisanaux" est un des quelques compagnons belges à faire partie du "Tour de France"